Présentation de l’activité

Le premier atelier de Gymcâline a été ouvert en janvier 2000. C’est une activité ludique et groupale visant à favoriser et soutenir le lien parent-enfant, le sentiment d’altérité et à fortifier la confiance en soi et en ses compétences.
Les activités sont dirigées et ont pour but de soutenir et fortifier les compétences sensorielles, physiques et relationnelles et donnent l’occasion de prendre du plaisir à partager en duo avec son parent ou son enfant, des jeux, de découvrir de nouvelles comptines, des chansons à geste et d’entrer en contact avec des enfants d’âges correspondants et d’autres adultes.
Notre petite équipe se compose actuellement de 2 professionnelles formées en santé communautaire et sociale. Bien que fonctionnant indépendamment dans nos groupes, nous avons un but et une philosophie communs : offrir aux participants une parenthèse dans la semaine lors de laquelle le parent est complètement disponible et impliqué dans le partage d’une activité que nous souhaitons ludique et joyeuse. Gymcâline est un lieu de découvertes et d’explorations.
Les activités dépendent du stade de développement psychomoteur des enfants et du rythme de chacun. Nous utilisons du matériel tel que ballons de différentes tailles, tabourets, bancs, maracas, tambourins, foulards, tunnels, matelas, cerceaux, parachute etc…mais aussi notre corps pour sentir, toucher, explorer… Ceci nous permet de voyager, faire du cirque, mimer les animaux… Nous chantons, dansons et faisons des rondes.

L’accent est mis sur différents points selon le l’âge et la mobilité des enfants

Dans les groupes des tout petits, nous proposons aux parents de prodiguer à leur enfant des massages. Ce sont des gestes lents, enveloppants et contenants, permettant de se sentir en contact physique avec son partenaire et à l’écoute de ses sens. Les comptines que nous leur chantons font office de rituels. Les manipulations passives et celles qui requièrent l’attention et la collaboration du bébé alternent avec des exercices proposées aux jeunes mères pour fortifier leur tonus musculaire (périnée et abdominaux). Le confort psychologique et physique des participants est primordial. Les échanges entre participants sont favorisés.

Lorsque l’enfant commence à se mobiliser, les parents sont amenés à soutenir l’enfant dans sa recherche d’autonomie. Les rituels deviennent des chansons à gestes et l’enfant est de plus en plus actif et participatif. Nous proposons aux parents de donner à leur enfant l’aide juste nécessaire afin de l’encourager à pratiquer les gestes, mouvements et postures nouvellement acquises et de fortifier sa confiance en lui et en son parent.L’enfant, ainsi soutenu et encouragé peut faire de nouvelles expériences.

En prenant de l’autonomie, l’enfant va partir à la découverte de l’espace qui l’entoure et des autres participants. Il va être confronté aux règles qui régissent toutes activités groupales. Les parents sont encouragés à soutenir et guider leur enfant qui entre en relation avec ses pairs et qui n’a pas le mode d’emploi de la relation à l’autre. Ainsi, par leur attitude bienveillante, les parents montrent comment se comporter et sont les porte-parole de leur enfant qui n’a pas encore la possibilité de s’exprimer. Chacun apprend à se faire confiance et à connaître ses propres limites. Le sens de l’effort est valorisé et la dyade est encouragée à persévérer. Chaque activité est conçue de façon à favoriser une maîtrise croissante des acquisitions et de permettre à l’enfant d’anticiper et de prévoir son action sur son environnement. Les rituels permettent aux enfants de se situer dans le temps et d’être engagés dans le déroulement de l’atelier.

Tout en grandissant, l’enfant reste en interaction privilégiée avec son parent qui le soutient. Il est amené à suivre des consignes, à partager une activité entre pairs, à prendre sa place dans le groupe et à vivre la frustration. Il peut se familiariser avec des notions telles : marcher en arrière, sauter, courir entre des obstacles, ranger le matériel par formes et couleurs, se repérer dans le temps grâce aux rituels, utiliser ses sens pour percevoir ce qui est dur, froid, léger etc. Il fait l’expérience du mime : joue à être un animal, un aviateur… Il apprend les paroles des chansons, le nom des autres participants…

Finalités escomptées

Les ateliers donnent l’occasion de vivre des instants privilégiés avec son enfant ou son parent.
Etre actif ensemble et partager une activité ludique dans un groupe, favorise et soutien le lien parent-enfant, encourage l’autonomie, renforce la complicité, la confiance en soi et en son partenaire, ainsi que l’estime de soi.

Les enfants développent, avec le soutien de leur parent, le sentiment d’altérité : chacun doit trouver sa place dans le groupe et tenir compte de l’autre, attendre son tour, partager le matériel et l’espace, respecter son intégrité corporelle et celle des autres membres du groupe.

En pratiquant des jeux qui sollicitent le corps et les sens, l’enfant est amené à renforcer sa persévérance, le dépassement de la difficulté ; il se sent entouré, stimulé et encouragé par son parent. Les participants partagent des jeux, des mimiques, des comptines, des gestuelles. La frustration est intégrée dans le processus d’apprentissage comme un sentiment incontournable, désagréable, mais normal et surmontable.

Les jeux proposés engagent à la découverte de différentes sensations (tactiles, sensitives, émotionnelles…). Les activités proposées dépendent du stade de développement des enfants et du rythme de chacun. L’activité est structurée, ce qui permet aux parents qui sont garants de la sécurité physique et affective de leur enfant, de se sentir une certaine liberté dans ce cadre clair. Les règles sont données au groupe et les parents les transmettent, le cas échéant les adaptent en fonction de leur enfant. Les enfants peuvent se situer dans le temps grâce aux rituels qui rythment les ateliers.
La pratique physique permet aussi de prévenir le sur poids, mais aussi l’isolement particulier aux jeunes parents primipares et l’intégration d’enfants « différents » (maladie génétique, chronique, retard de développement…) Elle permet la socialisation dans un groupe hétérogène, multiculturel, ce qui ouvre une perspective de solidarité, d’échanges qui vont bien au-delà du temps du cours.
L’activité groupale amène une émulation que l’animatrice, par sa posture ouverte et bienveillante, soutien et module pour que chacun trouve sa place et son plaisir.
C’est aussi, pour les parents, l’occasion de prendre du temps pour décompresser et relativiser les difficultés du maternage et de l’éducation en parlant du quotidien avec d’autres parents qui vivent les mêmes joies et difficultés. Les sentiments de compétence et de confiance en leur capacité à être des parents « suffisamment bons » s’en trouvent renforcé. Les enfants bénéficient aussi de la confiance que leurs parents développent.
Les ateliers permettent de ressentir un sentiment d’appartenance au groupe et par extension au statut de jeune parent.
Le rôle de l’animatrice est de rendre ce moment agréable, gai et ludique. Professionnelle de la santé et de la relation, elle attache beaucoup d’importance à la sécurité physique et affective des participants, au climat d’ouverture et de chaleur afin que chacun puisse se sentir reconnu et respecté afin qu’il soit possible de faire de nouvelles expériences sans enjeu et en confiance.
OÙ SOMMES-NOUS?
Les ateliers de Lausanne ont lieu à la Maison de Quartier de Chailly.

Les ateliers de Renens ont lieu à Move2be.

Les ateliers de la Clarens / Montreux ont lieu à la Maison de Quartier Jaman 8 de Clarens.
PROCHAINE SESSION
La session septembre 2017 – janvier 2018 est en cours.

La prochaine session aura lieu de février à juin 2018.
NOUS CONTACTER
Danielle Schlaepfer
079 507 24 37
Danielle@gymcaline.ch